Cornwall & The Counties Community Futures Development Corporation
Retourner à nos articles

Devriez-vous vous lancer en affaires?

mardi 1 septembre 2015


Se lancer en affaires ou devenir travailleur autonome n’est pas une décision à prendre à la légère. Cela prend du dévouement et du sacrifice – et exige aussi beaucoup d’énergie, de temps et de persévérance. Au risque d’être un peu direct, nous ne sommes pas tous taillés pour les affaires quoique pour certains, cela va tout naturellement.

Avant de se lancer en affaires, il est avisé de se demander en toute objectivité si l’on est prêt à un tel engagement et d’évaluer sa fibre entrepreneuriale. Les entrepreneurs en puissance feraient bien d’évaluer leur disposition, leurs aptitudes, leur motivation et leur détermination.

  1. Les caractéristiques des entrepreneurs qui réussissent
    • L’audace – Dans ce contexte, l’audace équivaut au courage et à l’ instinct entrepreneurial. Vous avez un puissant désir d’être propriétaire et de faire croitre votre propre entreprise. Il vous faut – cela va de soi – la motivation et la détermination pour réaliser ce désir (instinct).
    • La passion – Au risque de tomber dans le cliché, les entrepreneurs qui réussissent aiment les affaires, le produit ou le service qu’ils visent. Bien que ces personnes veulent faire des affaires et faire fructifier leurs idées, leurs chances de succès sont encore bien meilleures si elles ressentent de la satisfaction et du plaisir à faire ce travail. Heureux au travail, les entrepreneurs comblés prennent plaisir à leur travail plutôt que d’y voir une corvée.
    • L’intelligence – Bien que la plupart d’entre nous reconnaissent la formation et l’expérience, l’intelligence en affaires va au-delà de la réussite académique ou du statut. L’intelligence émotionnelle, la présence, la réactivité et le bon jugement, combinés à une expérience pertinente, font partie des atouts de l’entrepreneur qui réussit. Et quoi que l’on en dise, une bonne connaissance du secteur visé s’avère bien souvent des plus précieuses.
    • Les sous – Quoique certaines entreprises peuvent être lancées à petite échelle et ne requérir qu’un modeste capital de départ, il reste que toutes les entreprises ont besoin d’argent pour prendre leur envol. Par mesure de prudence, une nouvelle entreprise devrait avoir avant d’ouvrir ses portes suffisamment d’argent pour maintenir l’encaissement pendant une à deux années au moins. La préparation d’un plan d’affaires et des projections qui l’accompagnent peut aider à déterminer de quel montant il est question et sera une précieuse source d’information pour l’avancement du projet. Avec la croissance de l’entreprise et l’expérience qui s’accumule, le contrôle de l’encaissement et l’affectation des ressources prendront de plus en plus d’importance. Certains limiteront même le montant qu’ils sont prêts à investir (ou réinvestir) dans l’entreprise.

  2. Premières réflexions
    • Êtes-vous prêt à vous lancer en affaires – Se lancer en affaires exigera de vous beaucoup d’attention, des sacrifices et un investissement monétaire. Quoique cela varie d’une personne à l’autre, d’un secteur à l’autre et selon le genre d’entreprise, la plupart verront une diminution du temps de famille et des heures de loisir et une augmentation du risque financier. La plupart du temps, le niveau de stress d’un entrepreneur est plus élevé que celui d’un employé ou d’un étudiant, alors renseignez-vous auprès d’autres gens d’affaires et lisez sur les personnes qui ont réussi cette transition.
    • La nature et l’emplacement de votre entreprise – Lorsque vous aurez déterminé que vous avez l’étoffe d’un entrepreneur qui réussit et que vous êtes prêt à vous lancer en affaires, vous devez décider quel type d’entreprise convient le mieux à vos compétences et vos aspirations. Moins un facteur lorsqu’il s’agit d’une entreprise à domicile, vous devez aussi repérer un endroit et circonscrire son marché potentiel. Le fait de préparer un plan d’affaires sera encore d’un grand secours à cette étape. Si vous ne savez trop quelle entreprise vous convient le mieux, vous pourrez consulter notre prochain article qui vous offrira quelques suggestions.
    • Risquer le tout pour le tout – La prudence suggère qu’il vaut mieux garder son emploi actuel alors que l’on se lance en affaires ou encore de cumuler les postes. Le cumul permet une transition plus graduelle tout en réduisant certains risques importants. Quoiqu’il y ait des avantages et des désavantages à procéder de cette façon, nous vous encourageons à lire certains documents en ligne qui suggèrent que dans la plupart des cas, les avantages d’une telle transition l’emportent sur les désagréments. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille prolonger indument une telle situation.
    • Nouvelle entreprise ou entreprise existante – Comme nous l’avons vu, le succès des entrepreneurs varie tout comme les trajectoires qu’ils (ou elles) empruntent. Il y a plusieurs façons d’arriver à bon port : le lancement à partir de zéro, l’achat, l’héritage, la franchise ou autres formes juridiques. Vous pouvez donc vous attarder sur les avantages de ces diverses options. Différents modèles obtiennent bien entendu différents résultats et les possibilités varient d’un secteur à l’autre : un peu de recherche vous évitera donc des écueils.

Se lancer en affaires peut être à la fois très excitant, mais aussi exigeant. Avant de vous lancer tout de go, consultez des documents et de l’information sur le sujet et consacrez un peu de temps à réfléchir aux questions soulevées ci-haut. N’oubliez pas non plus de vérifier ce que font vos concurrents potentiels : une recherche de marché peut affecter vos plans et même les modifier du tout au tout!

La Société d’aide au développement des collectivités Cornwall et les Comtés veut votre réussite! Nous encourageons tous nos clients actuels et potentiels à évaluer objectivement leurs idées et leur adéquation avant de passer à l’étape du plan d’affaires. Cela ne garantit certes pas le succès, mais saura sans doute l’inspirer.

© 2016-2019. All Rights Reserved. Privacy Statement