Processus d’appel des prêts refusés

Nous de la Société d’aide au développement des collectivités Cornwall & Les Comtés (CFDC) sommes fiers de notre longue histoire de travail auprès de nos clients de la petite entreprise afin de les aider à lancer leur entreprise et à en assurer la croissance. Nous encourageons les demandeurs de prêt à se munir d’un solide plan d’affaires. Lorsque nous analysons ces plans, nous sommes à la recherche d’entreprises qui ont le potentiel de produire des résultats à l’un de trois chapitres au moins : création d’emplois, amélioration de la rentabilité et réponse à une problématique communautaire. Les demandeurs doivent démontrer sans équivoque l’existence ou le potentiel de durabilité financière à long terme. Lorsque le prêt est refusé, nous encourageons les demandeurs à revoir leur plan d’affaires pour apporter les changements suggérés.

Les prêts refusés sont immédiatement discutés avec le client au téléphone. Si un client désire en appeler d’une décision de prêt, nous lui fournissons alors de l’information sur le processus d’appel. Les demandeurs peuvent aussi refaire une demande de financement avec un nouveau dossier de demande amélioré. L’appel doit être fait par écrit ou par courriel à la directrice générale (DG) lthompson@mycommunityfutures.ca    

Le processus d’appel varie selon le montant de la demande.

Prêts de moins de 20 000 $

Le directeur général (DG) peut approuver des prêts de jusqu’à 20 000 $. Si le directeur général refuse un prêt de moins de 20 000 $ et que le client en appelle par écrit ou par courriel, le directeur général transfèrera le dossier de demande au comité d’investissement pour analyse. Si le comité refuse à son tour la demande de prêt, la décision est finale et le client ne peut plus en appeler.

Prêts entre 20 000 $ et 150 000 $ 

Le comité d’investissement peut approuver des prêts allant jusqu’à 150 000 $. Si le comité refuse une demande, il doit justifier sa décision auprès du personnel qui pourra ainsi en informer le client.

À la suite d’un refus du comité d’investissement, le client peut faire une nouvelle demande, en tenant compte des lacunes signalées par le personnel. Si cette nouvelle demande est refusée, le client peut faire un appel par écrit ou par courriel au DG.

L’appel est alors présenté au conseil d’administration lors de sa prochaine réunion. Si le conseil d’administration refuse la demande du client, la décision est finale et le client ne peut plus en appeler.

Prêts de plus de 150 000 $

Le conseil d’administration peut approuver des prêts allant jusqu’à 300 000 $ par le biais du fonds d’investissement et des prêts de jusqu’à 400 000 $ par le biais du fonds de capital de risque communautaire. Si le conseil refuse un prêt, il doit justifier sa décision auprès du personnel qui pourra ainsi en informer le client.

Si un prêt de plus de 150 000 $ est refusé et que le client souhaite en appeler, le client peut demander par écrit au DG la possibilité de faire une nouvelle présentation en personne au conseil pendant l’une de ses réunions. Si, à la suite de cette présentation, le prêt est toujours refusé, le client ne peut plus en appeler.